Je connais ton problème !
Laisse-moi te présenter la solution

MOI AUSSI, JE SUIS PASSÉE PAR LÀ !

Le français est effectivement une langue difficile.
Bonne nouvelle : difficile n’est pas impossible
Tu le sais peut-être déjà : je suis passée par là !

Tu crois que l’allemand est une langue facile ?
Déjà, il y a trois genres.
Ensuite, les pluriels sont tous différents et farfelus.

Tu penses que ça s’écrit comme ça se prononce ?
Un exemple « au hasard » : AUSGESPROCHEN !

  1. le « u » est prononcé comme un « o »;
  2. le « s » est présent deux fois avec deux prononciations différentes (« s » ou sch »);
  3. le « ch » peut aussi se prononcer de deux manières différentes (comme dans « ich »)…
  4. quant au deuxième « e », mais où est-il passé ? Je ne l’entends pas !

Bref, tu le vois, pas simple non plus !

LES AVANTAGES D'APPRENDRE UNE LANGUE

Le français est avec l’anglais la seule langue parlée sur les 5 continents : 

  1. Amérique (Canada, Caraïbe et Guyane française),
  2. Afrique (Maghreb, Côte d‘Ivoire, Sénégal et d’autres…)
  3. Asie (Vietnam, Cambodge, etc.)
  4. Océanie (Nouvelle Calédonie et Tahiti par exemple)

Bon, et l’Europe, bien sûr 😉 !

Quelques séries :

  • Marseille
  • Arsène Lupin
  • Dix pour cent
  • Kaboul Kitchen
  • Le bureau des légendes
  • etc…

Quelques films :

  • Intouchables
  • Bienvenue chez les Ch’tis
  • La grande vadrouille
  • etc.
  • Muriel Barbéry : L’élégance du hérisson
  • Ana Gavalda
  • Annie Ernaux (mais oui, facile à lire !)
  • Aurélie Valognes : Mémé dans les orties, et tous ses autres livres…
  • Virginie Grimaldi
  • Eric-Emmanuel Schmidt
  • etc.

Tu as peut-être déjà entendu parler de l’hypothèse de Sapir-Whorf ? Si je te parle chinois, alors sache simplement qu’il s’agit de deux linguistes, Edward Sapir et Benjamin Lee-Whorf (jusque-là, c’est logique, n’est-ce pas ?). Ceux-ci pensaient que nos représentations mentales dépendent de nos catégories linguistiques.

Un exemple très connu souvent cité pour illustrer cette hypothèse, c’est le fait que les Inuits auraient près de 52 termes différents pour désigner la neige ou la glace en fonction de leur qualité. En fait, le nombre de termes dont ils disposent est sujet à caution, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils en ont plus que n’importe quelle autre langue. Ils seraient donc à même de faire des distinctions dont nous sommes incapables. Bon, peut-être qu’ils ont autant de termes précisément parce qu’ils et elles savent faire ces distinctions… Mais peu importe finalement : apprendre la langue inuktikut, c’est apprendre à distinguer ces nombreux différents types de neige.

Et ce n’est pas tout ! Apparemment, la même chose serait valable pour les couleurs : plus notre langue dispose de termes pour les définir, plus fine est notre perception.

On peut encore citer le genre des noms, qui semble également avoir une influence sur notre perception des qualités des objets. Les adjectifs qui viennent à l’esprit pour un pont par exemple, sont totalement différents si on pose la question à des Espagnols, pour qui le terme est masculin (solide, etc.) ou à des Allemands, pour qui il est féminin (élégant, etc.).

 

En effet, apprendre des langues permet d’entraîner (et de continuer à entraîner) sa mémoire, une activité qui ralentit le vieillissement du cerveau.

D’autre part, cela rend aussi plus alerte, car on est capable de changer de langue, une capacité que l’on a seulement si on en parle plusieurs (à partir de deux).

MA MÉTHODE

LE MATÉRIEL

Nous nous appuyons autant que possible sur des documents authentiques. Cela offre de nombreux avantages :

  • Tu peux voir que nous apprenons le « vrai » français en contexte ;
  • Tu peux comprendre d’autres documents authentiques du même type : par exemple, si nous étudions le vocabulaire du logement, tu pourras déchiffrer d’autres petites annonces que celles que nous aurons vues en cours ;
  • Tu peux mesurer tes progrès : au début, tu ne comprendras pas tout, mais au fur et à mesure des séances, tu vas remarquer que tu comprends de mieux en mieux un document.
Nous utilisons aussi souvent des œuvres d’arts et des documents culturels, comme des ouvrages littéraires, des pièces de théâtre, des spectacles de danse pour travailler la langue.

 

GRAMMAIRE & VOCABULAIRE

Quand j’explique la grammaire, j’explique souvent le « sens » caché derrière les règles, la perspective sur le monde qu’elles révèlent. Tu ne vois pas bien ce que je veux dire ? Eh bien par exemple au sujet du subjonctif, je vais te donner bien sûr une liste de verbes déclencheurs, mais je vais aussi t’expliquer pourquoi ce mode existe en français et ce qu’il traduit « dans la tête » d’un·e Français·e. Tu verras, tu vas découvrir une autre perspective sur le monde !

Pour le vocabulaire : tout se passe sur l’application Quizlet, qui utilise le système de Leitner ou Spaced Repetition System (SRS). Tu peux apprendre et réviser les listes que je t’y propose où tu veux, et faire ensuite les exercices de la plateforme de cours.

LA PLATEFORME ET LES RENDEZ-VOUS

Tu peux apprendre à ton rythme grâce aux documents présents sur la plate-forme de cours, avec des vidéos t’expliquant les points de grammaire, des exercices à faire en autonomie et des tests pour t’évaluer. Lorsque nous nous voyons sur Zoom, il s’agit pour toi de poser les questions sur les points que tu n’as pas compris et de parler en français.

MES VALEURS

de la CULTURE au sens français du terme

J’aime la culture au sens français : la littérature, le théâtre, le cinéma, les séries, la musique et l’opéra (Mais oui ! J’ai même pris des cours d’italien exprès pour en comprendre les paroles !). Mais je ne suis pas élitiste : je regarde aussi des émissions de téléréalité qui contiennent souvent des trésors sociologiques (et plein de clichés, bien sûr) dont je vais pouvoir te régaler. Tu vas comprendre le « monde » francophone !

de la CLARTÉ et une VUE D'ENSEMBLE

Personnellement, j’ai horreur des règles dont je ne comprends pas le sens. Bien sûr, je ne peux pas tout justifier en français, mais je peux t’en expliquer l’origine et le sens comme personne. Avec moi, tu vas comprendre ce qui se cache derrière elles et pouvoir les relier à une vision du monde. Car oui, elles cachent souvent une vraie perspective sur les choses…

du PLAISIR à apprendre

Le plaisir est une part importante de l’apprentissage, et on rigole aussi en cours ! On retient mieux en s’amusant, et je sais d’expérience ce que ressentent les apprenant·es terrorisé·es par leur prof de langue. Puisque j’ai la hiérarchie en horreur et que les menaces sont contreproductives, on adopte le rire pour avancer dans le plaisir !

mais aussi de la RESPONSABILISATION

J’aime atteindre mes objectifs. Et toi ? Comme ton apprentissage dépend aussi en grande partie de toi, j’attends de toi que tu suives le chemin que je te propose pour avancer. On va y aller étape par étape, et on va les parcourir ensemble !

et des ÉCHANGES enrichissants

J’aime échanger, partager, en particulier le savoir et les connaissances… Je m’intéresse à tout, alors il est possible d’aborder tous les sujets sont possibles dans mes cours. Et si tu as des choses à m’apprendre dans un domaine, je serai ravie ! J’adore continuer à évoluer et me former.

 

Que souhaites-tu faire ?

Dans mes cours, tu auras :

  • les étapes à suivre pour progresser
  • des progrès visibles
  • un aperçu de la culture française !

Cours débutant

Tu souhaites commencer tout au début, apprendre à te présenter, parler de tes loisirs, de ta famille et commander un café au restaurant ? C’est par ici !

Cours thématique

Tu souhaites approfondir un sujet précis, comme le logement ou le français familier (plus connu sous le nom de verlan) ? C’est par là !

Cours de préparation

Tu souhaites préparer un examen ou un séjour sur place ? Erasmus, mutation ou examen, en voiture pour la grande aventure !